10 novembre 2018

Taper aux portes ?

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2018


Cela fait un moment que je pense à poster un message à ce sujet mais que je renonce par peur d'aggraver mon cas. Mais cette fois je me lance. 

Je fais de moins en moins de salons c'est un fait. 

Au départ il y a une quinzaine d'années j'ai fait un choix: en faire moins que certains et jamais de salons type Creativa Csf ou autres AEF mais pas forcement pres de chez moi puisqu'il m'est arrivé souvent de traverser toute la France ou d'aller loin au delà notamment en Italie. Mais à cette epoque et pendant longtemps je n'avais pas à taper aux portes. 
On venait me chercher et j'ai participé de la sorte aux premières éditions de salons devenus incontournables. 

Et puis et puis peu à peu du fait de l'arrivée sur ce creneau de créatrices ou créateurs qui faisaient aussi les " grands " salons ou de petites nouvelles qui voulaient percer et s'en donnaient les moyens ( certaines ont disparu depuis d'ailleurs remplacées par d'autres ); du fait aussi de ma propre volonté de laisser ma place de temps en temps pour ne pas lasser, et bien on m'a moins demandée...


Au point que quand je reapparais quelque part je n'entends que " mais pourquoi ne veniez vous plus ? " ou " c'est magnifique je ne connaissais pas vos créations. Vous ne faites jamais de salons ? 

Comment repondre qu'on ne m'a pas sollicitée et que je ne sais pas taper aux portes ?

 Orgueil de diva ? Dans toutes ces années je ne crois pas avoir jamais fait de caprices à propos d'un stand mal placé ou d'autre chose. La seule fois où j'ai jeté l'eponge c'est pour un stand installé durant un printemps pluvieux dans une grange alors qu'asthmatique la moindre bronchite peut vite degenerer.  Tout cela pour dire que j'ai beau avoir 65 ans je ne suis pas bonne pour la retraite que j'ai encore plein de projets de créations et que je suis prête à aller vous les montrer ( sans avoir à taper aux portes si on veut bien penser à moi: avis aux organisateurs ceux qui m'oublient comme ceux qui ne me connaissent pas )

1 octobre 2018

La nuit tous les marquoirs sont gris n°4

J’avance doucement:   beaucoup (trop) de choses à faire en ce moment mais j’avance quand même un peu.