6 octobre 2011

Il s'en passe des choses entre Bresse et Revermont...

Comme vous le savez si vous êtes une fidèle lectrice  de ce blog, j'ai quitté Lyon à la mi novembre 2010 pour venir habiter sur la corniche du Revermont.

Un paysage calme et serein, encore étonnamment préservé  de trop de traces du monde moderne. Des bois, des prés, des champs comme une mer moutonneuse à perte de vue coté Bresse louhannaise en direction des monts de Bourgogne. Au dos de la maison, les collines du Revermont et les plateaux de la petite montagne...
Un petit village, traversé par une nationale très fréquentée mais néanmoins tranquille et serein lui aussi. Connu jusqu'ici surtout grâce à son histoire et à la découverte de vestiges romains et gaulois.


Et depuis le dernier week-end par le " son et lumière " très inattendu organisé par son maire qui a voulu célébrer en privé mais de manière néanmoins très spectaculaire ses 40 ans de mariage.

Moyennant quoi les habitants, non prévenus de ces intentions, ont été reveillés entre minuit et Oh 30 à  par des bruits d'explosion en série venant du centre du village suivis d'une longue volée de cloches émanant du clocher de l'église.

Comme seuls les villageois du centre étaient à même d'en comprendre l'origine (un feu d'artifice ) , la plupart des administrés du village ( dont l'habitat est assez dispersé comme souvent à la campagne ) n'ont pas compris  et beaucoup dont moi ont même d'abord cru qu'un camion rempli d'explosifs avait pris feu dans la traversée du village. Dans le silence de la nuit et de par la conformation des lieux, les bruits apparaissaient d'autant plus inquiétants qu'ils résonnaient sur les monts proches.
Renseignement pris le lendemain (dans le village on ne parlait que de cela !) il s'est donc averé qu'il s'agissait d'une fête privée organisée par le maire.
Lequel non seulement n'avait pas prévenu  les habitants de ses intentions mais n'a pas non plus cru bon de présenter ses excuses a posteriori pour ce " tapage nocturne "
Bien au contraire, il a pris les choses à la rigolade allant même jusqu'à traiter de  " culs serrés" les râleurs dans une interview parue dans le journal local.

Je suis suffoquée par cette arrogance et ce mépris envers ceux qui n'étaient pas de la fête: " tout le monde a apprécié " a t  il déclaré sur une radio nationale...
Oui ses invités sûrement...
Les autres c'est moins certain, le problème étant que dans un petit village, il vaut mieux être " bien avec le maire " et que donc beaucoup mettront leur mauvaise humeur dans leur poche pour ne pas risquer des embêtements dans l'attente des prochaines élections. Râler est parfois un luxe.

Je n'aurais rien eu à dire si ces festivités tapageuses avaient fait l'objet d'un avertissement préalable.
Et j'aurais apprécié qu''elles interviennent à une heure plus décente car tant qu'à faire de donner dans la munificence spectaculaire, il aurait été élégant d'en faire " vraiment " profiter tout le monde .

Car les motifs de ces débordements pour heureux qu'ils soient ne justifient en aucune manière qu'ils aient eu lieu aussi tard dans la nuit.

Si chaque administré fait désormais de même avec la bénédiction du maire et du curé, il va y avoir ici une ambiance digne d'Ibiza !


Vue de loin, cette histoire peut faire sourire largement...
C'est vrai qu'on se croirait dans une joyeuse comédie à l'italienne ou à la Pagnol ...

Et qu'il n'y a pas eu "mort d'homme". 

Mais pourtant cette initiative me met très mal à l'aise par la mentalité qu'elle me semble traduire.

Sélection du message

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2017 Photos prises ce matin... De plus en plus de ...