8 mars 2013

Le grand malentendu...


Dans mon métier de créateur pour le point compté ( je ne parle que de ce que je connais après treize ans d'expérience ) nous sommes encore trop souvent victimes d'un malentendu énorme: 

- soit on nous considère comme des artistes etherés qui vivent de l'air du temps ne souffrent ni de la fatigue ni du froid ou de la chaleur ou de la poussiere ou des courants d'air et n'ont qu'un objectif montrer leurs créations auquel cas des compliments les satisferont pleinement et ce quel que soit le contexte. 


- soit on nous considère avant tout comme des commercants interchangeables cherchant à vendre leur soupe ou leur salade elle aussi interchangeable qui diront toujours   merci beaucoup de me "donner" cette occasion de vendre quelles que soient les conditions de prix ou de local qui leur seront imposées puisque bien sur ils gagneront forcement beaucoup d'argent... :-( 



Rester zen en toutes circonstances et garder le sourire certes... C'est ce que j'ai toujours fait face au public . Mais je m'interroge: 



Sans demander qu'on déroule les tapis rouges et qu'on me remercie de venir avec force simagrées ( cela m'insupporterait tout autant et ce serait à la fois totalement immérité et superflu... est il si difficile de comprendre que la vérité est autre ? 




Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2013

Sélection du message

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2017 Photos prises ce matin... De plus en plus de ...