28 novembre 2011

Un profond malentendu...

Toujours alitée et donc plus disponible qu'à l'ordinaire pour surfer, je viens de relever sur un forum de brodeuses la phrase suivante:

des interventions de créatrices, nous parlant par exemple de la broderie ancienne, de notre patrimoine, du savoir faire pour ceci ou cela..jamais !! que de la répression...

Cette phrase  me fait réaliser qu'il existe un très profond malentendu dans l'esprit de certaines brodeuses sur ce qu'est mon métier: je ne suis pas brodeuse professionnelle, je ne suis pas enseignante, je ne vise pas à transmettre un savoir faire en matière de broderie qu'elle soit traditionnelle ou contemporaine, je ne cherche  à redonner vie à  des modèles anciens: il y a des spécialistes pour cela, des historiennes de l'art textile, des écoles de broderie, des amateurs passionnés s'y emploient aussi.
Pour ma part (mais c'est vrai aussi de mes consoeurs ) mon métier c'est de dessiner. Je brode certes mais pour  faire vivre sur une toile de lin avec mes points comptés des scènes nées de mon imagination. J'aurai pu  les peindre mais c'est le fil, l'aiguille et la toile à broder que j'ai choisis.
Ces scènes, mes diagrammes vous permettent de les faire vivre à votre tour sur une toile.

Me demander de parler de patrimoine, de transmission de savoir faire, etc c'est comme si vous demandiez à un peintre qui propose ses toiles dans une galerie de vous donner des cours de peinture ou d'histoire de la peinture !!! Il sera- probablement- capable de le faire mais il préferera surement se consacrer à sa peinture.
A  titre personnel, j'ai un immense intérêt pour l'histoire des samplers paysagers du XVIIIe américains et j'ai une bibliothèque plus que conséquente sur ce sujet et beaucoup d'autres se rattachant à l'histoire des samplers et des marquoirs puisqu'elle occupe une piece entière de ma maison...

Je pourrais vous en parler mais ces livres sont bien évidemment soumis à copyright - et oui, le revoilà ce vilain mot - et donc  je ne peux que vous donner des références et des notes critiques.
Si dans ces termes cela interesse certaines d'entre vous, je promets d'en faire l'objet d'une rubrique sur ce blog que j'alimenterai occasionnellement en fonction du temps dont je dispose


Marie
ps: pour ce qui est de la transmission du modeste savoir faire que je possède en matière de broderie et de couture, celles d'entre vous qui ont pris le temps de s'arrêter sur mon stand sur un salon et m'ont posé des questions savent bien que je n'hésite jamais à expliquer ce que je sais et comment je procède...

Sélection du message

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2017 Photos prises ce matin... De plus en plus de ...