10 septembre 2013

Un petit chat noir et blanc...

J'ai mis cet été sur mon logo mes deux compagnons à quatre pattes les plus assidus à savoir mon chien Doc et un petit chat noir et blanc pour représenter l'un des chats, mon petit Figaro -appelé ainsi par référence au chat de Gepetto dans le dessin animé de Disney car noir et blanc comme lui.  

Ce petit chat noir et blanc  qui avait eu trois ans au printemps sera donc toujours présent sur le blog, le site et mes pages Facebook.
Vous le verrez aussi surement apparaître désormais dans la plupart de mes ouvrages à venir.   Ainsi il restera avec moi. Parce-qu'hélas je suis rentrée hier d'Italie pour le trouver mort derrière une haie, empoisonné selon toute vraisemblance car il n'avait aucune blessure apparente mais la langue toute noire.  

 J'adorais ce chat timide avec les  étrangers mais cependant très indépendant et même un rien téméraire qui savait toutefois être extrêmement calin aux heures qui lui convenaient à lui mais aussi - à condition quand même que cela ne dure pas trop longtemps - à celles qui me convenaient à moi - et ce n'est pas si fréquent chez les chats.  Dans les grands moments d'abandon il têtait ma main comme un bébé.

Ses rapports avec le chien étaient drôlissimes et nous avions sans cesse de nouvelles anecdotes ou épisodes amusants à raconter à ce propos.

 Il savait ouvrir certaines portes de la maison notamment celle donnant accès au cellier donc aux croquettes ce qui arrangeait bien le chien.    

Il dormait souvent sur le lit conjugal, me suivait spontanément dans d'autres chambres quand prise d'insomnie je changeais de lit pour ne pas réveiller mon mari.
Avait sacrifié sans que je ne l'y oblige en rien de longs après midi à jouer les garde-malades quand en juin 2012 je me suis cassé les deux poignets et que j'ai du garder la chambre plusieurs semaines.

Il n'avait vécu que 6 mois dans notre appartement lyonnais et avait découvert avec ravissement le très grand jardin et les prés alentours où ni chevaux ni vaches ne lui faisaient peur... Et dans la foulée, les oiseaux ( qu'à mon grand regret il savait très bien attraper ) et les mulots et souris (même regret car j'aime bien ces petites bestioles quand elles ne sont pas dans la maison).
Cet instinct de chasseur lui a peut être coûté la vie si c'est en mangeant une souris empoisonnée qu'il a lui même été empoisonné. Je n'ose pas croire que lui même ait été visé...

C'était mon petit chat chéri, celui qui m'avait aidé à soigner le syndrome du nid vide après l'envol de ma dernière fille....
Cette disparition de Figaro m'a fait fondre en larmes moi qui m'autorise très rarement à pleurer. Et j'ai du mal à accepter.
Ce n'était qu'un chat oui bien sûr mais il me manque terriblement, il va me manquer  terriblement et à jamais...
Il y aura un jour un autre chat sans doute et comme m'ont dit mes amies,  si c'est le cas ce chat aura une autre personnalité avec qui la relation sera elle aussi  autre mais tout aussi dense et qui n'enlevera rien à celle que j'avais avec Figaro...

Oui, je sais mais :(((








Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2013

Sélection du message

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2017 Photos prises ce matin... De plus en plus de ...