12 juin 2013

Au jardin...

Dans le prolongement du bassin, face aux altea j 'ai planté quatre rosiers anglais  à l'automne...A l'ombre d'un pommier et du mur ils semblent avoir du mal à démarrer : c'est pourtant plein sud et le mur de pierres devrait leur envoyer de la chaleur mais vu le manque de soleil...


Un des chèvrefeuilles planté au début du printemps


le rosier Jacques Cartier qui m' a été offert à Romorantin: très parfumé...J'espère qu'il se plaira dans mon jardin. 

vue de la facade est de la maison 

près de la grande baie vitrée qui éclaire mon atelier le Pierre de Ronsard planté à notre arrivée il y a deux ans et demi commence à ressembler à quelque chose mais il est encore loin de l'opulence de celui que nous avions dans notre maison des monts du Lyonnais et qui avait l'âge de Petite chérie...

un des rosiers planté cette année le long  de la barrière pour cacher progressivement  le grillage indispensable  pour empêcher le chien de se sauver ...

un des chèvrefeuilles planté cette année avec le même objectif: un rosier un chevrefeuille un rosier un chevrefeuille sur toute la longueur de barrière concernée...





vue sur le champ voisin où paissent trois chevaux qui aiment bien rester à proximité de nous et sont donc souvent à la barrière :) 


le fouillis autour du canal. Plus d'herbes folles que de fleurs en ce moment :) Les lavatères sont en retard, l'agapanthe a été transplanté récemment les précédents n'ont pas supporté les grands froids de l'hiver. Les centaurées sont les seules à être vraiment en forme... 




Le très vieux rosier grimpant ( qui a au moins trente ans et sans doute plus ) Nom inconnu.  Ses fleurs sont jaune pâle; a fait l'objet d'une taille sévère à l'automne qui lui a redonné du peps...

Deux pieds d'hydrangea grimpant plantés il y a deux ans; commencent à prendre un peu de force...
Le bassin de la source était les années précédentes entouré de fleurs à fin mai...Mais cette année ce n'est encore que verdure...
Les pois de senteur, les lis  arriveront plus tard enfin j'espère.
 Il y a toujours des tritons dans le bassin mais la grenouille a disparu... 

Les potées de la terrasse devant la cuisine ne sont guère exubérantes pour le moment: manque de soleil là encore




Je commence à voir ce qui marche ou pas ici mais il faudra du temps et du travail :
Pour le moment mon jardin tient plus du verger avec son noyer, ses cerisiers, son mirabellier, ses pommiers sans compter les pruniers sauvages qui poussent le long d'une des barrières... Mon ambition n'est pas d'en faire un  jardin très civilisé. Je veux lui garder ce côté très champêtre qui pour moi fait son charme ; je voudrais juste me rapprocher un peu de l'allure de certains jardins que je vois dans les beaux livres mais vu les limites données par mes poignets depuis l'an dernier je ne peux pas faire grand chose  :)
A propos de  livres, j' aime beaucoup celui de Hugues Peuvergne ( carnet de travail d'un jardinier paysagiste, Editions Ulmer ) qui justement " n'aime pas les jardins trop précieux ou conceptuels ...


Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2013

Sélection du message

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2017 Photos prises ce matin... De plus en plus de ...