1 août 2013

Noyée dans les fils !

Un luxe me direz vous... Et encore plus quand il s'agit de fils de soie.
Certes mais n'empêche que quand je brode un nouvel ouvrage dont je n'ai pas encore défini entièrement la palette je me noie dans  les fils...

Je n'ai pas encore trouvé de bonnes solutions de rangement pour les échevettes ni quand elles sont entieres ni quand elles sont entamées...


Je n'aime pas les cartonnettes car elles plient le fil en accordéon,
je déteste les sachets plastique.
J'ai essayé d'autres solutions:
- la boite à fils créée  par la Boite à Broder pour mon dessin Routes de la soie: bonne idée ( forcement c'était une idée à moi ;-D ) mais pas encore assez grande vu l'ampleur de ma collection de fils...
- les étiquettes en papier plastifié sur lesquelles on peut nouer l'échevette et qu'on peut rassembler par couleur sur un anneau métallique. Pas mal mais ne sont intéressantes que pour les soies d'Alger que j'utilise très rarement ou les autres soies présentées sans grandes étiquettes rectangulaires
- le même genre d'étiquettes mais en bois : mieux que les précédentes car de même forme et taille que les étiquettes des Thread Gatherer, Gloriana, Crescent et autres elles  permettent de conserver l'étiquetage original des échevettes - en  collant l'étiquette sur le support bois avec du stock double face- mais hélas Trifils qui les fabriquait pour moi a pris sa retraite...De plus la solution était coûteuse donc pas idéale.
- le tourniquet Tanto : pas mal mais deux défauts : d'abord il est en plastique, ensuite et surtout il ne permet pas de conserver l'étiquetage original des échevettes
- un support en bois dont j'ai oublié le nom du fournisseur et dont je ne sais plus s'il est estampillé US ou UK: qui me sert surtout à stocker les échevettes entières -on le voit  sur la photo ci-dessous. Si quelqu'un peut raviver ma mémoire et me dire d'où il sort ?

- un vieux casier en bois de marque Urania Zwicky dont les nombreux tiroirs en carton sont compartimentés: très bien mais malgré un nettoyage à l'alcool du carton des tiroirs j'hésite encore à lui confier mes fils de soie car il me semble  qu'il reste de la poussière dans les interstices du bois... Et de toute façon cela ne réglera pas le problème que j'ai en cours d'ouvrage quand j'ai besoin d'avoir les fils - tous les fils préselectionnés - sous les yeux pour choisir la couleur qui va finalement convenir...





Enfin en dépit de mes problèmes de luxe, le sampler Sous le soleil d'Ararat continue à avancer doucement...


Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2013

Sélection du message

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2017 Photos prises ce matin... De plus en plus de ...