10 décembre 2006

Humeur blogueuse

Je ne me sers pas de Netvibes ou de quelque autre système d'alerte, je ne suis abonnée à aucune newsletter et je préfere de beaucoup surfer au hasard sur les blogs que j'ai mis en lien sur le mien - et parfois à partir d'eux sur d'autres blogs ce qui me donne le plaisir incomparable de la surprise et aussi celui de choisir qui je vais aller lire.
Je suis parfois admirative, parfois indifférente, parfois agacée, parfois interpellée, parfois bouleversée, parfois amusée, parfois horrifiée selon ce que je découvre.
J'ai des adresses où je suis à peu près sure d'avoir à chaque fois la même réaction, d'autres qui ont des effets beaucoup plus aléatoires mais ça fait pour moi partie du charme de la chose et aussi de son côté salutaire - c'est très sain d'être parfois bousculé dans ses certitudes qu'elles soient esthétiques, politiques ou culturelles et on peut être d'accord à 100% un jour et pas du tout sur la même longueur d'onde le lendemain:

Tout ce préambule pour vous dire que ce matin mon surf au hasard m'a amenée chez Cathelvis et sur son message du 8 décembre rubrique Poil à gratter :
voir ici
http://www.cathelvis.com/archive-12-2006.html

Et que ce billet m'a intéressée d'autant qu'il rejoint assez ce que j'avais dit l'an dernier dans des voeux un peu rock and roll.
L'amplification du phénomene blog n'a fait qu'accentuer le constat.
Certaines ont assez de lucidité sur les dangers de l'exercice pour préferer y renoncer ou le limiter considérablement; d'autres ont assez ou croient avoir assez d'auto-dérision pour ne pas être dupes mais que c'est difficile face au danger de se perdre de vue et perdre de vue la réalité à trop vouloir montrer ou se montrer ? Ou au danger de ne plus voir que soi sous le prétexte d'altruisme.


Marie

Sélection du message

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2017 Photos prises ce matin... De plus en plus de ...