7 avril 2014

Le point de croix de Régine ( et de Geneviève )


Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2014

Comme je l'ai écrit hier sur le blog de 123 Catherine qui évoquait dans un billet la disparition de Régine Deforges,  plus on avance en âge , plus on voit se tourner des pages et partir des personnes qui ont façonné notre paysage intime... 

Amis ou parents bien sur mais aussi des personnes jamais approchées mais qui pourtant ont compté pour nous par leurs oeuvres lues ou entendues, par leurs actes dans la sphère publique. 



Régine Deforges était l'une d'elles. Courageuse et rebelle, forte et pourtant fragile du moins il me semble. 

Intéressante... 
J'aurais aimé la connaitre.  Plusieurs de ses ouvrages sont dans ma bibliothèque : 
Les premiers tomes de la série initiée avec la Bicyclette bleue; plusieurs ouvrages tournant autour  du point de croix notamment le Grand livre du point de croix, le Tarot au point de croix, le livre présentant sa collection de marquoirs * ; ses mémoires... Aucun texte érotique  - c'est pas trop mon truc -  mais son livre de cuisine :) 

Je me suis replongée hier dans le Livre du point de croix dont Régine Deforges était co-auteur avec Geneviève Dormann, toutes deux s'étant découvertes fortuitement brodeuses et collectionneuses d'ouvrages et modèles de point de croix .  

Je ne l'avais pas relu depuis longtemps et j'avais donc oublié la teneur de la préface rédigée par Geneviève Dormann.  Or elle me parle grandement :) 
Extraits : 

  • " son  résultat( celui de la broderie ) importe moins que son élaboration,  la concentration qu'elle requiert, la puissance de rêve ou d'évasion qu'elle favorise " 
Je suis bien d'accord et en relisant ce texte  de Geneviève Dormann je réalise à nouveau que ce qui m'empêche souvent d'être émue par un ouvrage c'est d'avoir le sentiment que pour celle qui l'a brodé seuls le résultat et sa perfection importent.  Trop de perfection et de recherche de perfection ou de performance me dérange.  Je suis certes capable d'admirer dans certains cas le résultat mais je ne suis pas touchée.  

  • "  L'esprit continue à marcher avec les doigts. Elle (la broderie ) permet aussi d'écouter de la musique ou de converser " 
  • " Le morceau de canevas garde longtemps la trace des moments précis d'une vie que seule la brodeuse peut encore décrypter longtemps après "
  • " Surgissent les ombres des petites filles d'autrefois, des jeunes femmes (-) dont j'aime à deviner les secrets " 
  • " leurs harmonies de couleurs, le choix des motifs, leurs dédicaces naïves et même leurs oublis ou leurs erreurs m'en disent long "
Oui...Je pense la même chose et j'ajouterai que j'ai cette même démarche quand j'examine le dessin d'un sampler que je n'ai pas dessiné moi même et que je m'apprête à le broder ou que je me contente de le mettre dans la grande boite où sont rangés mes coups de coeur divers issus de l'imagination de créatrices qui sont mes contemporaines : j'aime essayer d'imaginer ce qui a pu  conduire la créatrice à le composer de la sorte... 

* La collection de point de croix de Régine Deforges

Dans les archives de l'Ina figure une émission de Bernard Pivot datant de 1986 (année de publication du Livre du Point de Croix ) les livres du mois 



Ses deux auteurs interviennent dans l'émission, broderie en mains :-)







Sélection du message

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2017 Photos prises ce matin... De plus en plus de ...