30 mai 2015

Un rien d'amertume

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2015

Je déteste me sentir et donner l'impression d'être aigrie mais je suis triste de n'être ni au festival de la broderie de Dole (39) ni au Festival de la broderie de Noizay (37) avec l'impression, je l'espère erronée mais je n'en suis pas si sure, qu'il faut désormais savoir faire le siège des organisateurs ou participer aux grands salons parisiens pour être sure d'être conviée à ces événements régionaux..


 J'attends généralement qu'on me sollicite.

 J'ai surement tort car il est loin le temps où les organisateurs du salon de Romorantin ouvraient justement leur espace uniquement aux créateurs qui ne pouvaient accéder aux grands salons type CSF du fait de leur coût...

 L'importance prise par les manifestations régionales organisées par des clubs ou des associations et bien plus conviviales que les grandes machineries parisiennes s'est faite peu à peu au détriment des petits créateurs ou de ceux qui ne savent pas y faire pour se placer...
Je ne sais pas me vendre c'est clair...
Il faudrait que je m'y prenne autrement ou que je dessine autre chose * mais je ne sais pas faire non plus :(


* d'ailleurs pour reprendre la réponse faite dans une conversation FB cet après midi,  je ne pense pas que changer de style soit la solution:
quand on revend (quoi que ce soit ) oui mais quand on fait ce qui sort de sa tête non !
- soit c'est spontanément dans l'air du temps qui nous influence à notre insu
- soit çela crée l'air du temps
mais se forcer à faire ce qui plait à un instant T au plus grand nombre,  non non et encore non.
C'est surement très présomptueux ou suicidaire ou les deux.

Etre vu ou pas pour exister ou non that is the question

Sélection du message

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2017 Photos prises ce matin... De plus en plus de ...