9 octobre 2005

Un rêve extremement bizarre

je rêve peu ou plus exactement je me souviens très rarement de mes rêves...
C'est vraiment exceptionnel que je me reveille en ayant encore en tête les scénarios de mes aventures oniriques.
Mais ce matin justement, ca a été le cas et ce reve a été si bizarre que j'eprouve le besoin de le raconter ici pour en garder une trace écrite.
Si parmi mes lectrices, se trouve une spécialiste de l'interprétation des rêves qu'elle n'hésite pas à me faire part de ce qu'elle percoit dans le mien :) Mais en privé de préférence : si j'en crois Freud, les rêves cachent souvent des fantasmes sexuels alors si c'est le cas du mien, j'aimerai autant que ca reste en crypté ;-)

Bon donc je suis dans une immense abbaye ou cathédrale (enfin en tout cas un édifice religieux ) J'y suis arrivée en me promenant le long d'une riviere et j'y suis entrée je ne sais comment par la crypte souterraine.
Extremement sombre, juste vaguement éclairée par des cierges accrochés aux murs.
Au sol un extraordinaire tapis brodé de motifs médievaux magnifiques...
Je suis absolument fascinée par ce tapis dont je voudrais mieux voir les détails mais c'est impossible. Je voudrais aussi le prendre en photo mais je n'ai pas d'appareil sur moi.
J'essaye de graver les motifs dans ma mémoire pour essayer plus tard de les reproduire sur la toile... En me rendant bien compte que la tache serait quasi impossible...A tel point que j'ai un moment la tentation très forte d'emporter le tapis pour l'examiner à la lumiere du jour et pouvoir enfin le photographier,
Mais finalement je renonce à cette idée de rapt et je me décide à quitter la crypte et à remonter à la surface. Juste avant, je me penche sur un bénitier alimenté par une source souterraine et je vois monter à la surface une médaille de la Vierge, enrobée de calcaire coloré. Je la saisis, interloquée, et j'en vois apparaitre trois autres de trois couleurs différentes. Je les prends aussi, en me demandant si je peux les garder. Une fois sortie de la crypte, j'atterris dans une nef que je traverse rapidement : bizarrement la nef est en pente, un peu comme dans un ampithéatre mais la pente est très forte et je monte donc vers la sortie péniblement, en pensant toujours à l'extraordinaire tapis de la crypte souterraine...

Voilà, je me suis reveillée à ce moment là...
Bizarre n'est ce pas ?
Quelque chose à voir avec le processus créatif mais c'est peut etre trop évident comme explication

Marie... perplexe

Sélection du message

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2017 Photos prises ce matin... De plus en plus de ...