8 janvier 2006

Un beau texte sur la broderie

Il est extrait d'un opuscule en ma possession datant de 1924 et signé Paul Valery :
ce dernier y parle des broderies de Marie Monnier, une artiste dont je ne sais malheureusement rien (sauf qu'elle a exposé en 1924 à la galerie DRUET, 20 rue Royale *)
il n'est ici pas question de notre modeste point de croix mais c'est un beau texte sur l'art de la broderie.

Mais considérez ces panneaux merveilleusement colorés. Leur éclat les apparente aux plus merveilleuses productions de la vie, aux elytres, aux plumes d'oiseau, aux coquillages, aux pétales. Nulle peinture ne peut atteindre à ces forces ni à ces délicatesses que les brins de soie savamment associés font paraître. Le point ajouté au point compose insidieusement une substance somptueuse. Même la chair est imitée à ravir et le modelé d'une épaule ou d'un sein est le fruit délicieux de je ne sais quels artifices d'une aiguille.
La brodeuse a choisi ses prétextes dans quelques poèmes.
Elle n'a plaint ni la peine ni la durée. Ces belles pages tissues d'or et de soie ont consumé plusieurs années. Il y a du sacrifice et du paradoxe sous cette oeuvre de grâce et de magnificence où l'opiniâtreté de l'insecte et l'ambition fixe du mystique se combinent dans l'oubli de soi-même et de tout ce qui n'est pas ce que l'on veut.



* j'en saurai peut-être plus dans quelque temps car j'attends un livre intitulé Marie Monnier, le fil à broder nos rêves...

Sélection du message

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2017 Photos prises ce matin... De plus en plus de ...