25 juillet 2005

Gourmandises toscanes

pendant que l'imprimante tourne à plein régime, j'ai le temps de vous parler de mes emplettes toscanes :
pas question d'emplettes broderie (je n'ai rien vu d'interessant et pas eu le temps à mon grand regret d'arpenter les marchés de la région qui comportent souvent plusieurs stands de linge ancien : j'aurais bien aimé pourtant surtout depuis que j'ai vu un certain couvre-lit dans une maison amie dont je reparlerais mais ce n'est pas le sujet du jour
Je vais vous parler de mes emplettes gourmandes:

Côté salé



- de l'huile d'olive incontournable bien sûr et s'il fallait s'arreter dans toutes les fermes qui en produisent et en vendent aux particuliers, l'été tout entier ne suffirait pas : je n'ai pris que quelques bouteilles -choisies notamment pour leurs jolies étiquettes car question goût, tous les crus sont intéressants même si leur emploi n'est pas forcement identique - mais elles ne sont pas sur la photo
- quelques bouteilles de vin (peu car nous manquions de place dans la voiture -un chat et un poisson rouge ca en prend de la place croyez moi ) Vino nobile di Montepulciano, Rosso di Montalcino, Montereggio di Massa Maritima...
- des bocaux d'artichauts grillés puis marinés dans de l'huile d'olive- j'adore ca et j'en rapporte toujours des quantités : à servir en entrée avec des poivrons grillés, ou dans une salade de riz ou de pâtes ou avec des pâtes chaudes ou avec un carpaccio de boeuf : les utilisations sont infinies.
- de la pâte d'artichaut (à mélanger à des pâtes ou à tartiner sur du pain grillé )
- des quantités de sachets de
mélanges pour risotto : à la zucca (courge) aux herbes, à la truffe, aux cepes etc...
Bien sur, maintenant on trouve tout ca assez facilement en France : même pas besoin de trouver une épicerie fine mais seulement un bon hypermarché mais il n'y a rien à faire, ceux que je rapporte d'Italie sont définitivement meilleurs et ne me dites pas que c'est dans ma tête ;)

Côté sucré




- du vin santo ( un vin doux à consommer avec modération en grignotant des biscuits aux amandes )
- des paneforte : un mélange de miel, fruits secs, blancs d'oeuf, fruits confits dont la recette remonte au Moyen Age et dont la composition varie selon les villages et leurs artisans patissiers : c'est assez différent du nougat encore que les ingrédients de base soient très proches car c'est un gateau et non une confiserie.
- des amaretti qui n'ont rien de toscan d'ailleurs -ceux là viennent de la Ligurie toute proche : je ne suis pourtant pas un bec sucré mais ces délicieux petits massepains au goût d'amande me laissent cependant rarement indifférente et ceux là sont en plus emballés bien joliment...

Pour ce qui est des recettes de cuisine toscane, j'en ai quelques unes en réserve -surtout des recettes salées mais la patisserie n'est pas ce que l'Italie a de mieux à offrir ni ce que je sais le mieux faire ;)
Si ca vous dit, je vous en donnerai quelques unes mais elles viennent pour la plupart des chroniques toscanes de Frances Mayes (Sous le soleil de Toscane et Bella Italia ) , du Trattoria de Patricia Wells

que j'ai depuis fort longtemps et que j'aime bien : les recettes sont faciles et authentiques bien que collationnées par une américaine : il a été publié il y a plus de dix ans : vous aurez peut etre du mal à le dénicher mais si vous le trouvez n'hésitez pas
de Ma Toscane gourmande de Lorenza de Medici qui organise des stages de cuisine très courus dans les vignes du Chianti

de l'Esprit du goût : la Toscane de Gilles Plazy et Bruno Morandi qui ne s'interesse pas qu'aux plaisirs de la table mais aussi aux paysages, au patrimoine architectural de la Toscane : un livre que je vous recommande tout particulierement mais je crains qu'il ne soit difficile à trouver car il a été édité en 98




Un autre livre qui ca n'a rien à voir avec
la cuisine en dépit de son titre c'est Tuscan Soup :

un roman qui se passe en Toscane, non loin de Cortone dans un vieux palais où sont réunis par hasard des couples officiels et non officiels et quelques electrons libres qui vont donner lieu sous l'effet du soleil toscan à pas mal de péripéties amoureuses : ne vous attendez pas à de la grande littérature mais lu comme je l'ai fait en vo et in situ ou presque c'est assez drôle

Et pour finir, une idée de menu pour un soir d'été à l'italienne

- un marsala alla mandorla comme apéritif avec quelques gressins

- un carpaccio de boeuf servi avec des coeurs d'artichaut marinés, des copeaux de parmesan, un mesclun citronné (le mesclun c'est ce qui se rapproche le plus des étonnantes verdures qu'on trouve sur les marchés italiens ) et un verre de Rosso di Montalcino

- des figues rôties au miel et au mascarpone



Marie



Sélection du message

Marie des fées (c) Atelier des fées brodeuses 2017 Photos prises ce matin... De plus en plus de ...